Skip to content

Elle est « BLANC », Claudine Declerck ? Un comportement irréprochable !

19/11/2013
Elle est « BLANC », Claudine Declerck ? Un comportement irréprochable !

Je ne peux pas passer cette info, je ne la connais pas, mais Claudine Declerck a fait exploser une nouvelle bombe, en désignant « les gens de couleur ». Jaune, rouge, café au lait, cuivre, noir, bleu, vert, bronzé…etc ? Suis-je une française jaune ?  Ma France m’appelle « gens de couleur » ? Depuis quand ? Cette femme soi-disant « blanc » de souche doit s’excuser officiellement devant tout le monde, devant LA FRANCE. MTT, France le 19.11.2013

Article publié sur les médias le 18.11.2013
« Y’a pas bon Taubira » : l’élue UMP a démissionné
Claudine Declerck « quitte la vie politique par la petite porte » et veut « écrire une lettre d’excuses » à la ministre de la Justice.
Capture d'écran de la page facebook de Claudine Declerck, conseillère municipale UMP de Combs-la-Ville (Seine-et-Marne), vendredi 15 novembre 2013. 

Capture d’écran de la page facebook de Claudine Declerck, conseillère municipale UMP de Combs-la-Ville (Seine-et-Marne), vendredi 15 novembre 2013.  (FACEBOOK.COM / FRANCETV INFO)
Par Francetv info avec AFPMis à jour le 18/11/2013 | 22:40 , publié le 18/11/2013 | 22:40

Elle a anticipé son exclusion. La conseillère municipale UMP de Combs-la-Ville (Seine-et-Marne), qui avait posté sur Facebook une image « Y’a pas bon Taubira », pastichant une publicité Banania, a démissionné, lundi 18 novembre. « Je quitte la vie politique par la petite porte, atterrée par l’ampleur qu’a pris cette affaire. Je regrette énormément tout ce qui s’est passé », a dit Claudine Declerck, en larmes, à l’AFP.

« Je vais écrire une lettre d’excuses à Mme Taubira. Ce n’était absolument pas pour la blesser, j’ai toujours eu d’excellents rapports avec les gens de couleur« , a poursuivi cette retraitée de 67 ans, qui se dit « brisée ». Elle était aussi l’une des vice-présidentes du syndicat d’agglomération nouvelle (SAN) de Sénart, l’organisme qui dirige cette ville-nouvelle à une trentaine de kilomètres au sud-est de Paris. « Jeudi, un autre représentant siègera au SAN de Sénart », a confirmé le député-maire de Combs-la-Ville, Guy Geoffroy.

« La morale de cette histoire que est l’on doit toujours faire preuve de discernement quand on est élu de la République », a déclaré Guy Geoffroy. « L’ambiance de notre société est tellement délétère que le comportement irréprochable des élus doit protéger la démocratie parlementaire », a-t-il poursuivi.

Les commentaires sont fermés.