Skip to content

La fête du Tết

28/01/2014

La fête du Tết

© Mathilde Tuyet Tran, Binh Đinh 2014

Le temps est encore mauvais pour la saison, ciel couvert, il pleut de temps en temps, mais surtout les gens locaux se plaignent de la température basse: à 21° ils ont froid !
Il est vrai que généralement la température avant la fête du Tết avoisine les 30°, soit 10° supplémentaires, ici, au bord de la mer.

Nous sommes dans la partie du Sud du Vietnam, à Bình Định, au sud de Huế, la partie « belle vie beau soleil » du pays. Au nord de Huế, il fait froid, les touristes que nous croisons, venant de France , vêtus d’une « petite » tenue ont eut froid à Hanoï (10°)!

L’atmosphère du Tết commence par la question: quand rentres tu chez toi ?
Bien que l’on soit « adulte et indépendant », que l’on gagne soi-même sa vie, il faut rentrer chez les parents, encore en vie, à la fête du Tết. Alors, il faut demander des congés et surtout acheter le plus tôt possible un billet de train, d’autocar ou d’avion, car tout le monde bouge, un cauchemar pour les retardataires. Même les étrangers n‘arrivent pas à acheter les billets d‘avion.

Il ne faut jamais oublier qu’à la fête du Tết les prix augmentent, au minimum de 20% jusqu’au delà de 100%, pendant un mois avant et un mois après. Les boutiques et les artisans refusent de prendre les commandes trois semaines avant la fin de l’année lunaire. Les magasins ferment au minimum une semaine pendant la fête du Tết. Même si on veut « laisser l’argent », on a du mal à chercher, acheter ou commander quelque chose. À tel point qu’on a l’impression que les gens ont assez gagné leurs vies, ils n’en veulent pas plus.

À partir du 20 du 12 ème mois lunaire (20 janvier 2014 pour cette année), les jardiniers impatients ont déjà transporté leurs pots de fleur de Mai au bord de la route nationale n°1, axe côtier Nord Sud du pays. Mai, est le nom de LA fleur jaune resplendissante de la fête du Tết dans le Sud. Au Nord, c’est la fleur de prunus, de plusieurs nuances de rose.
MTT_QN2701_4Des centaines, des milliers de pots de fleurs. Les acheteurs de fleurs de Mai sont souvent difficiles, ils cherchent un beau pied, avec beaucoup de boutons de fleur prêts à éclore pour que les fleurs s’ouvrent au premier jour de la fête du Tết. Les pauvres pieds de Mai ! on leur a enlevé une grande partie des boutons de feuilles, l’eau leur a été donnée au compte goutte pour contrôler la floraison. Le prix d’un pied de Mai varie de 500.000 vnd jusqu’à des sommes astronomiques de 100 millions et plus…, ça dépend de l’âge de l’arbre. (1€ = 28.500 vnd actuellement). Les arbres de Mai commencent à fleurir, c’est la nature, l’annonce du printemps.
La ville se fait belle. Après un mois de travail, les jardiniers de la ville ont déjà terminé à créer des parterres de fleurs magnifiques. Le soir, au couché du soleil, la ville est illuminée de milliers de guirlandes multicolores, des panneaux de décorations clignotant de toutes couleurs en lumière. Les grands-hotels font aussi des concours de décorations, ils sont devenus les îles de lumière sur le fond bleu-noir de la nuit.

D’après la coutume, pendant le mois qui précède la fin de l’année, il faut faire les travaux de nettoyage et d’embellissement de la maison. On range, on nettoie, on repeint, on décore et on achète les pots de fleurs. L’autel des ancêtres, qui a sa place dans chaque foyer, brille avec tous les objets en cuivre. Tout le monde est occupé pour faire les offrandes à l’au-delà (ancêtres, esprits, Bouddha), le 15, le 23 et le « Tất Niên » (fin d’année).

Pas fini, on est aussi très occupé pour acheter les cadeaux, presqu‘une obligation, un échange de bon procédé, et les amener chez les destinataires, un travail qui dure plusieurs jours.
Un des cadeaux est l’indispensable gâteau de riz. A la fête du Tết, traditionnellement il y en a deux: le gâteau de riz carré, qui représente la terre, et le gâteau rond, fait avec le riz gluant blanc, qui représente le ciel. Mais le gâteau « ciel », une création un peu difficile à manger, est trop fade, alors tout le monde préfère le gâteau de riz salé, l’autre, quand on l’a, on le donne !

MTT_QN2701_2L’hôtel où nous logeons, a un bon sens collectif, il fait lui-même ses gâteaux de riz. Les employés commencent le 24 par l’achat des ingrédients: du riz gluant, des grains de soja, de la poitrine de porc, les feuilles de banane, du sel, du poivre. Le 25 c’est  la préparation cuisinière: tremper le riz dans l’eau, faire la farce avec les grains de soja et la viande.
Le 26, une vingtaine de femmes se mettent ensuite à l’œuvre, elles doivent former des gâteaux de riz bien carré, emballés dans les feuilles de banane. De 7 heures du matin jusqu’à 14.00 heures, elles ont réussi à faire 500 gâteaux de riz.
Pendant ce temps, une dizaine d’homme ont commencé à installer un coin de cuisine dans une partie de la grand cour de l’hôtel. Ils ont monté un panneau pour couper le vent, cherché du sable qu’ils ont étalé pour protéger le carrelage, installé un châssis en fer pour poser les grandes marmites.
MTT_QN2701_3Plusieurs mois à l’avance ils ont déjà préparé le bois pour alimenter le feu, en manque de marmite ils ont du en fabriquer avec des tonneaux de fer coupés en deux. Ce soir, une dizaine de marmites d’environ 100 litres sont prêtes pour le service. Les gâteaux de riz sont placés dans 9 marmites, la 10ème sert a fournir de l’eau chaude en appoint pour toujours maintenir les gâteaux sous l’eau.

Ils allument les dix feux de bois et ça cuit…pendant plus de 12 heures sans cesse! C’est une nuit « formidable et surtout mémorable » évoquée souvent dans les contes et les récits, hommes et femmes, bavardent autour du feu, chantent ensemble, racontent des histoires…et parfois deviennent « mari et femme » heureux pour toujours.
MTT_QN2701_12C’est vrai, les gâteaux cuisent dans l’eau de 14.00 heures à 03 heures du matin. Après, il faut les laisser égoutter et refroidir. Vers 9.00 heures, tout le monde se rassemble pour essuyer les gâteaux proprement, les décorent avec un joli papier…et vers midi, les gâteaux de riz sont en route pour la distribution. Chaque employé reçoit deux gâteaux de riz comme cadeau. Nous avons l’honneur de recevoir un beau gâteau à déguster.

La fête du Tết est dans 3 jours, l’année du Cheval – Giáp Ngọ – commence le 31.01.2014 du calendrier grégorien, l’atmosphère monte de jour en jour avec la préparation des présentations musicales et le feu d’artifice de la ville. On entends déjà partout les chansons de printemps et de la fête du Tết. Les mélodies et paroles, qui me rappellent le temps de ma jeunesse dans le pays.

Je prépare les jolies petites enveloppes, imprimées en rouge avec les images et lettres dorées, qui  contiennent chacune  un billet de 50.000 vnd, pour faire les vœux à la fête du Tết.  C’est aussi une coutume traditionnelle, volontaire, afin de porter le bonheur et la richesse aux autres. Les enfants ont appris à croiser les bras poliment, prononcer les meilleurs vœux pour recevoir une enveloppe. Ceux qui ont reçu beaucoup d’enveloppes, sont certainement très heureux et contents. Ceux qui n’ont rien, doit savoir pourquoi!

On nous pose ici souvent la question: fêtez vous la fête du Tết à l’étranger ?
Chaque année, je fais ce que je peux chez moi en France, pour « penser » à la fête du Tết, mais en dehors du Viet Nam, on ne peut pas avoir le même atmosphère et le même sentiment que dans le pays.

Le gâteau de riz est un plat froid traditionnel à la fête du Tết, issu d’une croyance qui remonte à la nuit des temps : le 23 du 12ème mois lunaire, le génie du feu du foyer prend une carpe rouge pour se rendre au ciel.  La coutume veut d’ailleurs que l’on achète un ou plusieurs poissons rouges vivants et qu’ on les libère dans une rivière, un court-d’eau, un étang….le même jour. Il rapporte au Dieu du ciel tout ce qui s’est passé dans la famille, dans la société terrestre pendant l’année écoulée et il revient l’année suivante au foyer. Dès son départ, le foyer de la famille doit rester froid, on n’allume plus le feu pour cuisiner ou chauffer. Après trois jours de Tết, la famille fait une offrande pour qu’il revienne, et on recommence à faire du feu.
Par exemple: le génie du feu de l’Élysée va rapporter les extravagances  présidentielles,  juste pour cafter,  sans sanctions, le maître a finalement donné congé à la maîtresse … le génie a tout vu, tout entendu, mais seul le Dieu du ciel aura tous les détails… croustillants. MTT

Exposition des "produits" artisaneaux en bois précieux à la fête du Tết

Exposition des « produits » artisanaux en bois précieux à la fête du Tết – Photo MTT 2014

On vend même du sanglier sur le trottoir à la fête du Tết - Photo MTT 2014

On vend même du sanglier sur le trottoir à la fête du Tết – Photo MTT 2014

Une mer

Une mer de chrysanthème géant sous le ciel bleu au marché de fleurs – Photo MTT 2014

Les "quất", indispensable pour fêter le Tết, symbole de la fructìication et du succès...

Les « quất », indispensable pour fêter le Tết, symbole de la fructification et du succès…

Sans oublier les orchidées, fleurs qui aiment la pluie et le vent

Sans oublier les orchidées, fleurs qui aiment la pluie et le vent – Photo MTT 2014

Les pots de fleur de Mai, symbole du printemps et de la fête du Tết dans le Sud du Vietnam, à vendre  au marché de fleurs - Photo MTT 2014

Les pots de fleur de Mai, symbole du printemps et de la fête du Tết dans le Sud du Vietnam, à vendre au marché de fleurs – Photo MTT 2014

La baie de Quy Nhon un jour de pluie. Photo MTT 2014

La baie de Quy Nhon un jour de pluie, au soleil levant. Photo MTT 2014

Les commentaires sont fermés.